École Doctorale Ville, Transports et Territoires

Candidature

Candidater au concours organisé par l'école doctorale

Chaque année à la fin du mois de juin (voir le calendrier de la commission des thèses), l’EDVTT organise un concours pour les candidat-e-s à l’inscription en thèse sur la base des financements qui lui ont été transférés par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche d’UPE.

Pour l’EDVTT, il s’agit des financements ou demi-financements de thèse suivants :

  • Financements de thèse de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) et de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC) : réservés aux doctorant-e-s qui font leur thèse dans les unités de recherche dont l’UPEM ou l’UPEC est une des tutelles. Pour l’EDVTT, il s’agit des laboratoires suivants : le Lab’Urba, le LATTS ou le LVMT. Ces financements font l’objet de contrats doctoraux gérés par UPE.
  • Contrats doctoraux du Ministère de la Culture : réservés aux doctorants qui font leur thèse au sein d’un laboratoire d’architecture rattaché à l’EDVTT et affilié à l’une des trois écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA) associées à UPE (ENSA Paris-Belleville, ENSA Paris-Malaquais ou ENSA de la Ville et des Territoires Paris-Est). Pour l’EDVTT, il s’agit des laboratoires suivants : ACS, GSA, IPRAUS, LIAT, OCS). Ces financements font l’objet de contrats doctoraux gérés par UPE.
  • Demi-financements de thèse de l’École des Ponts ParisTech (ENPC) : réservés aux doctorant-e-s qui font leur thèse dans les unités de recherche dont l’École des ponts ParisTech est une des tutelles Pour l’EDVTT, il s’agit des laboratoires suivants : le CIRED, le LATTS ou le LVMT. Ces demi-financements ne peuvent être attribués sans un engagement ferme d’un autre partenaire assurant le co-financement de la thèse. Dans tous les cas, ils donnent lieu à un contrat à durée déterminée de 3 ans, renouvelable annuellement et géré par l’École des ponts ParisTech.
Dossier de candidature

Les candidat-e-s au concours doivent déposer un dossier de candidature auprès de l’école doctorale, en se référant à la date limite de dépôt des dossiers indiquée sur le site de l’ED (voir le calendrier des commissions, session d’admission de juin).

Les candidat-e-s doivent se conformer aux règles de présentation des projets de thèse précisées dans le dossier, notamment en termes de nombre de pages (5-6 pages maximum, bibliographie incluse).

Lorsqu’une cotutelle internationale de thèse entre Université Paris-Est en tant qu'établissement d'enseignement supérieur français, et un établissement d'enseignement supérieur d'un pays étranger est envisagée, le mentionner dans le dossier de candidature. La convention de cotutelle devra être mise en place et signée par les deux établissements au plus tard avant la fin de la première année de thèse.

La codirection de thèse engage deux HDR. Elle est le plus souvent mise en place dans le cadre de cotutelles de thèse, mais elle peut également être organisée entre deux HDR de deux laboratoires d’UPE ou avec un laboratoire français externe à UPE (dans ce dernier cas, il ne s’agit pas d’une cotutelle). Le co-encadrement de thèse implique un chercheur non HDR dans l’encadrement de la thèse. La quotité de temps d’encadrement des différents membres doit être indiquée dans le dossier. Attention, la quotité d’encadrement d’un directeur de thèse, lorsqu’il dirige seul, ne peut être inférieure à 50%.

Après accord du directeur de thèse et du directeur du laboratoire, le dossier de candidature est à déposer auprès de l'école doctorale dûment rempli, signé par le directeur ou la directrice de thèse et par le directeur ou la directrice de laboratoire, accompagné des pièces justificatives requises.

Chaque dossier doit être déposé en version pdf et en version papier.
 

Tous les documents de la version numérisée du dossier doivent être transférés impérativement en une seule fois (il est recommandé d’utiliser des services de transfert adaptés aux fichiers lourds, tels que filesender par exemple). Aucun dossier incomplet ne sera admis. 

Aucune candidature libre ne sera acceptée, le candidat ou la candidate doit avoir pris contact préalablement avec un laboratoire et un directeur ou une directrice de recherche.
Le mémoire de M2 doit avoir été soutenu à la date de l'audition par la commission de thèses

Audition des candidat-e-s par la commission des thèses

Les candidat-e-s sélectionné-e-s par les laboratoires pour se présenter au concours sont classé-e-s par les laboratoires (selon une procédure interne qui leur est propre). Le classement du laboratoire est transmis avant l’audition à l’école doctorale.

Les candidat-e-s sont auditionné-e-s par la commission des thèses.

Ils ou elles sont prévenu-e-s par l’école doctorale du lieu et de l’ordre de passage des auditions.

L’audition du candidat ou de la candidate se fait en présence du directeur ou de la directrice de thèse. Il ou elle assiste à l’audition sans prendre la parole, et ne prend part ni aux délibérations, ni à la décision. À l’issue de l’audition, le directeur ou la directrice de thèse peut, à la demande de la commission des thèses, apporter des éléments d’information complémentaires et parfois cruciaux sur le projet, les conditions de son encadrement ou de sa réalisation.

Les supports de présentation sont autorisés, mais pas obligatoires. Ils devront être envoyés au moins un jour avant l’audition à l'assistante en gestion administrative de l’école doctorale au format pdf. Dans tous les cas, le candidat ou la candidate se munira pour le jour de l’audition d’une clé USB sur lequel il ou elle aura installé son support de présentation.

L’audition s’organise comme suit :

  • Le candidat ou la candidate se présente et présente son projet en 10 minutes (présenter de manière synthétique le parcours antérieur, le contexte du sujet de thèse, les objectifs de la recherche, l'organisation et les méthodes du travail de recherche, et éventuellement les perspectives ou le projet professionnel) ;
  • Un temps de 10 minutes est ensuite consacré aux échanges avec les membres de la commission des thèses.

Il s'agit, pour le candidat ou la candidate, de convaincre qu'il ou elle a les compétences pour mener à bien son projet de thèse, que l'encadrement est adapté et que les conditions matérielles de la recherche sont assurées.

Les critères pris en compte dans le classement par la commission des thèses sont, par ordre de priorité :

  1. La qualité du projet et de l'audition (c'est le critère essentiel : celui auquel peuvent être subordonnés les autres)
  2. Le classement du laboratoire (utilisé comme repère dans les délibérations et non comme une donnée intangible)
  3. L'équilibre inter-annuel entre les unités de recherche de l'ED et entre les HDR (critère que UPE réclame désormais de pouvoir contrôler à l'aide d'un tableau récapitulatif remis avec les classements).