Présidence

Président

Alexandre Maitrot de la Motte

En mandat depuis le 2 mars 2021

Agrégé de droit public et diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris, Alexandre Maitrot de la Motte est professeur à l’Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) où il dirige le Master « Droit fiscal, spécialité fiscalité appliquée » et où il a fondé l’équipe de recherche « Marchés, Institutions, Libertés » (EA 7382) qu’il a dirigée jusqu’en 2017. Il a exercé les fonctions de vice-doyen de la faculté de droit de l’UPEC et y enseigne principalement le droit fiscal européen et le droit fiscal international, auxquels il a consacré en France et à l’étranger de nombreux ouvrages et articles de référence, dont notamment un Traité de Droit fiscal de l’Union européenne (Bruylant).

Directeur scientifique de la Revue de Droit fiscal et du Juris-ClasseurFiscal International, Alexandre Maitrot de la Motte est ou a été membre des comités de rédaction de plusieurs revues internationales (Middle East and North Africa Business Law Review ; et Revue Tunisienne de Fiscalité). Il est membre du comité académique de la European Association of Tax Law Professors. Il a par ailleurs été membre des jurys du concours national d’agrégation de droit public (2017-2018) et du concours d’entrée à l’École Nationale d’Administration (2011 et 2012). Il a assuré plusieurs expertises pour la Commission européenne et le Parlement européen dans le domaine de la fiscalité européenne et internationale. Entre 2016 et 2018, il a été membre des équipes de direction de l’UPEC (affaires institutionnelles et juridiques, finances, communication).

Nommé chargé de mission auprès du président d’Université Paris-Est en novembre 2018, puis élu Premier vice-président par le Conseil d’administration de la Comue en février 2019, Alexandre Maitrot de la Motte a notamment travaillé sur les évolutions statutaires de la Comue, conduisant à la publication des nouveaux statuts d’Université Paris-Est au Journal officiel du 1er décembre 2020. Il a également mis en place la mission de projets préfiguratrice et participé à la mise en place du nouveau dispositif doctoral du site de Paris-Est.

Vice-présidente en charge des projets

Gaëlle Lissorgues

En mandat depuis le 6 juillet 2021

Ancienne élève en physique appliquée de l’École Normale Supérieure de Cachan, Agrégée de Physique, et titulaire d’un DEA en Électronique, Gaëlle Lissorgues devient docteure en Électronique de l’Université Paris VI en 1997. Membre du laboratoire ESYCOM et recrutée comme professeure associée au sein du département des télécommunications d’ESIEE Paris (Université Gustave Eiffel), elle enseigne et développe une expertise dans les MEMS (Micro Electro Mechanical System), les capteurs et les micro-technologies pour les télécommunications et les applications Radio-Fréquences (RF).

En 2006, Gaëlle Lissorgues obtient son Habilitation à diriger des recherches (HDR) de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée puis rejoint le Département d’Électronique d’ESIEE Paris. Au sein de l’équipe « Capteurs pour la Santé et Bio-interfaces » d’ESYCOM, elle oriente ensuite ses activités de recherche vers de nouvelles applications des microsystèmes et des micro-technologies autour des biosciences, en particulier les neurosciences, les micro-capteurs chimiques ou biologiques et l’encapsulation innovante adaptée à ce type de MEMS. Elle crée en 2012 un département au sein d’ESIEE Paris autour des thèmes de la Santé, de l’Énergie et de l’Environnement pour mettre en place des spécialisations d’ingénieur en efficacité énergétique et énergies renouvelables d’une part, en biotechnologies et e-santé d’autre part. Elle est impliquée dans des programmes financés par l’Union Européenne et collabore à de nombreux projets académiques et industriels, dont le développement de nouveaux matériaux pour capteurs. Elle participe à 10 brevets en tant que co-inventeur dans les domaines des capteurs, des dispositifs médicaux implantables et celui des procédés de micro-technologie.

À Paris-Est Sup, Gaëlle Lissorgues dirige l’école doctorale Mathématiques et STIC depuis janvier 2019. Nommée chargée de mission auprès du président le 1er avril 2021, elle œuvre pour le déploiement de la nouvelle mission de projets de la ComUE destinée à faire émerger des projets académiques et scientifiques impliquant les équipes des établissements membres et associés de Paris-Est Sup.